Bunkerkit

l'ETS modulaire blindé certifié

Sécurité des commerces

Le secteur BJHO (Bijouterie – Joaillerie – Horlogerie – Orfèvrerie)

Particulièrement ciblé par les attaques récentes, les VMA contre les commerces du secteur ont plus que triplé de 2007 à 2011(369 contre 111).

Le travail de fond entamé entre les bijoutiers et forces de police, ainsi que les différents investissements en sécurité engagés semblent porter leurs fruits puisque malgré certains faits particulièrement violents, une stabilisation puis une baisse ont été enregistrées au cours des deux dernières années (environ -15% cumulés).

Les cambriolages et les vols à main armée causent des préjudices inacceptables pour les victimes.Lorsqu’ils s’accompagnent de dégradations, le préjudice total est souvent sans commune mesure avec le butin récolté. En outre, les violences qui les accompagnent, ou simplement le viol de propriété qu’ils constituent, ont un impact traumatisant supplémentaire. Les cambriolages et vols à main armée accroissent fortement le sentiment d’insécurité des citoyens à domicile ou des commerçants sur leur lieu de travail, et par conséquent dégradent fortement leurs conditions d’existence.

Les braquages et cambriolages en pharmacie en forte hausse

Les vols à main armée en pharmacies sont de plus en plus réguliers et connaissent une hausse de +16,2% sur l’année 2013. Les cambriolages et entrées par effraction sont eux aussi de plus en plus fréquents et ont pour objectif de dérober les produits stupéfiants ainsi que les fonds de caisse des magasins. Les butins sont bien souvent de valeur dérisoire par rapport aux dommages engendrés.

Les PMU et buralistes, première cible des braqueurs

buralistes pmu tabacPlus de la moitié des VMA (57%) ont eu lieu dans les commerces, d’abord dans les PMU puis dans les moyennes et les grandes surfaces, soit une augmentation globale de 36% pour ces deux types de commerce.

Selon la police, les braqueurs des commerces utilisent généralement des « moyens disproportionnés » comme des armes à feu contre des cibles peu protégées. Pour illustrer cet exemple, citons le cas d’un jeune de 16 ans qui était entré dans une boulangerie au Havre avec une kalachnikov pour ressortir sans butin.

Transfert de criminalité vers les petits commerces

Au cours des 15 dernières années, grâce aux mesures réglementaires et aux investissements de protection, les vols à main armée* contre les établissements financiers et les transporteurs de fonds sont passés d’environ 1400 à 273, soit une division par 5.

En revanche, les vols à main armée contre les autres établissements industriels et commerciaux, en grande majorité des petits commerces (ce qui représente près de 60% du volume total des VMA en 2013), sont en hausse, de + 8,1 % en zone de police nationale et de + 17,2 % en zone de gendarmerie nationale sur 12 mois (chiffres 09/2013).

* Dans la terminologie de l’Oclco (Office central de lutte contre le crime organisé), les vols à main armée (VMA) sont des vols commis avec une arme à feu réelle ou factice.

Vols à main armée dans le secteur du commerce