Chambre forte Chambre forteEN 1143-1 by ECB-S

Bunkerkit est également particulièrement adapté pour la construction de chambres fortes. Bunkerkit est conforme à la classe V suivant la norme EN 1143-1 et certifié par l’ECB-S (European Certification Body).

EN 1143-1 est la norme de référence européenne qui atteste la résistance des coffres-forts, portes fortes et chambres fortes. Elle comporte quatorze grades ou classes, numérotée de 0, I, II, … à XIII.

Bunkerkit a été testé au CNPP, laboratoire français reconnu officiellement par l’EFSG pour réaliser ces essais (European Fire & Security Group). Durant le test, des attaquants professionnels qui ont une connaissance approfondie du produit ainsi que ses plans de construction ont le libre choix des outils et des méthodes d’attaque à employer. Une fois les essais réussis, un procès-verbal de réussite est délivré par le CNPP.
Pour être conforme au certificat, Bunkerkit doit être composé des 6 faces certifiées et s’ouvrir avec une porte certifiée de la même classe (ou de classe plus élevée).

Bunkerkit : Testé et certifié

Les conditions des tests

Les essais sont réalisés dans les laboratoires officiellement accrédités par l’EFSG (European Fire and Security Group), actuellement au nombre de trois: le CNPP en France, SBSC en Suède et VdS en Allemagne.

D’autres laboratoires réalisent les essais pour la norme EN 1143-1, mais les résultats de ceux-ci ne permettront pas d’obtenir une certification officielle.
Bien que l’essai consiste en une tentative d’effraction, le déroulé des tests est assez différent de ceux réalisés pour la norme EN 1627-1630.
Ici, les essais se terminent lorsque une ouverture soit partielle, soit totale a été réalisée.

C’est ensuite qu’est calculé le niveau de résistance, au moyen d’une formule inscrite dans la norme. Cette formule prend en compte le temps de contact et le coefficient de chaque outil/recharges utilisé pour former l’ouverture définie et permet d’obtenir la valeur « RU ».

Cette valeur RU implique que les temps d’attaque pourront varier suivant chaque scénario en fonction de la puissance de chacun des outils utilisés.

L’étude des plans

Un des points communs avec les essais anti-effraction est que le laboratoire reçoit préalablement les plans des échantillons à tester, de manière à étudier en profondeur la chambre forte, sa structure, sa composition, son assemblage et ses éventuels points faibles.

Différents scénarios d’attaque sont ensuite imaginés afin de tester la résistance de la chambre forte face à l’effraction. Suivant les instructions du laboratoire, plusieurs échantillons seront parfois fournis afin d’exécuter ces multiples scénarios.

Les ouvertures à réaliser

L’objectif du test est de réaliser des ouvertures dans les éléments testés (coffres et chambres fortes) :

  • une ouverture appelée ‘partial access’ qui permet le passage d’une main à travers la paroi pour les coffres forts.
  • une ouverture plus grande appelée ‘full access’, généralement appelée «trou d’homme», réalisée dans les chambres fortes et les coffres.
    Des gabarits aux dimensions définies dans la norme (un rectangle, un carré et un cercle) ne pourront pénétrer dans ces ouvertures.

Le coefficient des outils et recharges

Pour chacun des différents scénarios, les attaquants ont la liberté d’utiliser, au sein d’un set d’outillage défini, autant d’outils qu’ils l’estiment nécessaire (outils mécaniques, électriques et thermiques).

Chaque outil ainsi que chaque recharge (exemple : disqueuse et disques) possède un coefficient qui lui est attribué en fonction de sa puissance.

Le temps de contact

Le temps de contact est la durée pendant laquelle un outil et sa recharge éventuelle entrent en contact avec l’élément testé.

La formule RU

Un nombre d’unités de résistance (RU) est défini par la norme pour chaque grade. Celui-ci est calculé sur base d’une formule écrite dans la norme qui multiplie le temps de contact de chaque outil/recharge utilisé par son coefficient. Plus la résistance de la chambre forte sera élevée, plus sa valeur RU sera élevée.

La réussite des essais

Le grade de réussite des essais est déterminé par la valeur RU qui a été atteinte afin de former les ouvertures définies. Etant donné qu’il y a plusieurs scénarios d’essais, la valeur RU déterminante sera celle la plus faible.

La certification

La qualité de la fabrication de Bunkerkit et sa constance dans le temps sont encadrées et régulièrement contrôlées par l’ECB-S. La chambre forte Bunkerkit porte la marque de certification officielle de l’ECB-S de manière visible, indiquant la classe de résistance atteinte. La salle forte Bunkerkit a également satisfait aux essais officiels et est conforme aux Grades I à VI suivant la norme EN 1143-1.

Ces classes de résistance sont disponibles sur demande.Une fois le grade défini par les essais, il est possible de faire certifier la chambre forte par un organisme accrédité pour certification de la norme EN 1143-1, c’est-à- dire par un des laboratoires officiels (CNPP, SBSC ou VdS) qui a réalisé les tests et/ou par l’ECB-S (European Certification Body).

Certification Coffre-fort / chambre forte

 

Une série de conditions doivent être remplies afin d’obtenir la certification :

  • les produits doivent avoir réussi les tests dans un des laboratoires officiels
  • le fabriquant doit répondre à la norme ISO 9001, qui garantit qu’un système de management de la qualité est en place (suivant la taille de l’entreprise)
  • le fabriquant doit se soumettre à des audits qui ont lieu en entreprise (contrôles de la qualité, des process, de la traçabilité, …) et sur le terrain (analyse de la conformité entre le produit testé et le produit fourni au client)

Une fois la certification obtenue, le fabricant commandera auprès du certificateur un label, une « marque de certification » à apposer à l’intérieur de chaque coffre/ chambre forte.